A voir ou à revoir : l'éco-conception face à l'obsolescence programmée, une alternative possible

A voir ou à revoir : l'éco-conception face à l'obsolescence programmée, une alternative possible

Quels sont les enjeux de ce modèle économique ?

Comment produire et consommer autrement ?

(Re)découvrez en vidéo l'intervention de Loïs Moreira, Ingénieur au Pôle Eco-conception et de Samuel Sauvage, Président de l'association HOP (Halte à l'obsolescence programmée) lors d'un Café ethique proposé par l'Ecole Centrale de Lyon en mai 2018 :

Résumé

L’obsolescence programmée désigne l’ensemble des techniques qui visent à réduire délibérément la durée de vie des produits. Le but de celle-ci s'inscrit souvent dans une recherche du profit maximal en augmentant le taux de remplacement. C'est un délit en France depuis 2015, délit qui reste souvent difficile à prouver : l’obsolescence d’un produit n’est en effet pas toujours “programmée”. Si elle a un avantage – qui reste à débattre – dans la simulation de l'économie et de l’innovation, il paraît impératif de trouver des alternatives à l'obsolescence programmée dans le contexte de crise écologique que nous connaissons.

Une première alternative consiste à intégrer le facteur environnemental dès la conception du produit ; on parle d'éco-conception. Celle-ci se distingue du recyclage en pensant le produit de manière globale dans un cycle allant de la conception théorique à la fin de vie, en passant par la production. Cette éco-conception s’inscrit plus généralement dans une démarche d’économie circulaire nous invitant à revoir les modes habituels de conception et de consommation.

La sensibilisation à l’obsolescence programmée est essentielle à la formation des futurs ingénieurs qui devront faire face à cette problématique et seront peut-être acteurs d’une transition vers des modes de production et consommation alternatifs.


Autres actualités dans "Information"

Le fabricant de plastique Indorama va consacrer 1,5 milliards de dollars au recyclage

Publié le 22 août 2019 - 11:32

Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann (Reuters) - La compagnie chimique thaïlandaise Indorama Ventures a déclaré mercredi qu’elle avait réservé une enveloppe de 1,5 milliard de dollars (1,4 milliard d’euros) pour des investissements (...)

Il neige des particules de plastique dans les Alpes et l'Arctique

Publié le 19 août 2019 - 18:24

Les flocons blancs présents sur les pistes ne sont pas toujours ce que vous croyez. De minuscules particules de plastique, transportées par le vent puis déversées par la neige, ont été détectées dans l'Arctique et les Alpes, selon (...)

"Je ne pense pas que nous allons nettoyer les océans" déclare Cyrill Gutsch

Publié le 19 août 2019 - 09:45

Cyrill Gutsch, un designer qui veut sauver les océans L'élimination du plastique des mers n'est pas possible et de nouveaux matériaux doivent être développés pour remplacer le plastique, selon le fondateur de Parley for the Oceans (...)


  • Publié le 19 juil. 2019 - 08:56 GMT
    par Marion Gallet|
    Vue 537 fois
 obsolescence programmee
  eco-conception




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités