ADIXEN : Pompe à vide éco-conçu

 

 

  

Adixen 

Adixen Vacuum Products est une entreprise qui conçoit, produit et commercialise des pompes à vide et des systèmes avancés de détection de fuites et de contrôle des contaminations dans les procédés de fabrication de composants semi-conducteurs.

L’entreprise est intégrée au groupe allemand Pfeiffer Vacuum depuis 2011. Les produits adixen sont destinés à des secteurs variés de l’industrie (semi-conducteurs, écrans plats, photovoltaïque, automobile, instrumentation…), et à la recherche. 

 

CONTEXTE INITIAL

L’entreprise est caractérisée par une implantation en milieu urbain, à Annecy, dans un environnement de montagnes. La situation géographique du site et son histoire ont amené Adixen Vacuum Products à intégrer l’environnement dans sa stratégie dès 1990, avec l’implantation d’une station de traitement des eaux, limitant les consommations du site, et supprimant les rejets d’effluents industriels au réseau.

Certifiée ISO 9001 depuis 1993 et ISO 14001 dès 2003, l’entreprise a fait le choix en 2010 d’étendre sa réflexion à la conception de ses produits. Cette décision a été prise suite à un audit de renouvellement de la certification ISO 14001, l’auditeur ayant jugé le système de management environnemental suffisamment mature pour cette intégration.Par ailleurs cette démarche est apparue cohérente à la direction qui y a vu une opportunité d’enrichir sa démarche de RSE et de montrer en interne comme en externe que les produits sont développés dans un souci de protection de l’environnement, allant ainsi au delà des attentes des clients.

En effet, ces derniers, notamment les fabricants de semi-conducteurs, sont particulièrement sensibles aux consommations énergétiques des pompes à vide intégrées dans leurs procédés car elles représentent en moyenne 1/3 des consommations énergétiques de l’usine. Leurs attentes sont donc essentiellement centrées sur la réduction des consommations énergétiques des pompes, pour des raisons économiques mais aussi, plus récemment, de conscience environnementale et d’image. 

 

MISE EN ŒUVRE

La mise en place de l’éco-conception dans l’entreprise a été accompagnée par le bureau d’études ENVOLEA pour la partie opérationnelle et l’association de recherche ARTS de l’institut Arts & Métiers ParisTech de Chambéry pour la coordination du projet.

Le projet a été initié en 2010 par la réalisation d’une analyse de cycle de vie simplifiée d’une pompe à vide sous le logiciel SimaPro. L’objectif étant alors de disposer d’un premier état des lieux sur un produit de l’entreprise, pour identifier son potentiel d’amélioration environnementale et les répercussions éventuelles sur les autres aspects de l’entreprise (organisationnels, marketing…). Le produit sélectionné est une pompe sèche de process, représentative de sa gamme qui constitue alors une part importante des ventes de la société.

Les résultats ont mis en évidence la contribution prépondérante de la phase d’utilisation, à hauteur de 99%, aux impacts générés sur l’ensemble du cycle de vie du produit, résultat attendu compte tenu de l’application considérée. Il s’agit en effet d’une pompe utilisée dans les procédés de fabrication des semi-conducteurs, avec un fonctionnement intensif en continu. La réalisation de l’ACV a suscité une prise de conscience au sein du bureau d’études sur les enjeux environnementaux associés à l’utilisation du produit. En effet, outre l’électricité nécessaire au fonctionnement de la pompe, l’impact important associé à l’électricité consommée pour le refroidissement, et à la production d’azote utilisé pour l’inertage du bloc fonctionnel a été mis en avant. Les questions soulevées lors de la collecte des données ont également fait émerger des pistes de progrès concernant les circuits logistiques. En 2011, à la suite de cette première analyse, ARTS et ENVOLEA ont mis en œuvre une méthode d’analyse comparative et qualitative de sept familles de produits (incluant les autres types de pompes et les détecteurs de fuites), pour identifier leur potentiel d’amélioration respectif et décider du déploiement de la démarche à l’ensemble des produits. La méthode a impliqué de questionner les différents chefs de projets du bureau d’étude et de synthétiser les résultats en classant les produits selon leur profil matériaux et cycle de vie simplifié (matières premières, procédés et utilisation) en tenant compte des spécificités propres à chaque famille.

Les conclusions ont montré que la démarche initiée était déployable à l’ensemble des familles de produits.

Notre consigne : intégrer l’environnement dans le processus de conception des produits, de la façon la plus simple possible, sans complexifier les procédures en place. Suite à une analyse du processus de conception, il est apparu nécessaire de développer différents outils pour faciliter cette intégration et accompagner les projets de développement de nouveaux produits. Le premier d’entre eux, appelé « matrice de décision », est un tableau à double entrée qui permet, dès l’initialisation des projets, de sélectionner les axes environnementaux qui seront suivis, et d’identifier les indicateurs d’impacts associés. Le second, un guide d’éco-conception, accompagne les choix de conception tout au long des projets ; chaque service de l’entreprise (achats, logistique, marketing, bureau d’études…) peut y trouver des informations relatives aux axes environnementaux à suivre, des explications et des illustrations utiles (comparatif matériaux ou moyens de transport par exemple). Enfin un outil d’évaluation environnementale simplifiée au format Excel a été développé. Il permet d’évaluer l’impact environnemental de solutions de conception ou du produit fini, et de comparer différentes options entres elles.

Ces outils ont été développés en collaboration avec le référent éco-conception au sein de l’entreprise, un représentant du service qualité, et la direction. Après une phase de test de ces outils « sur mesure », les différents chefs de produits et référents qualité ont été formés par ENVOLEA à leur utilisation. En parallèle, la procédure de conception produit a été modifiée afin d’intégrer la prise en compte systématique de l’éco-conception en début de projet, lors de la phase d’initialisation où l’équipe fait le choix d’éco-concevoir ou non le produit. Dans l’affirmative, des objectifs d’éco-conception sont choisis et suivis tout au long du projet.

La stratégie de communication d’Adixen Vacuum Products est aujourd’hui essentiellement interne. Les salariés de l’entreprise, déjà bien familiarisés avec le système de management de l’environnement, ont été sensibilisés à la démarche d’éco-conception. L’information est apportée de façon régulière, par exemple par le biais d’articles au sein de la revue semestrielle du groupe. La démarche de communication externe est limitée aux présentations faites aux clients visitant le site, ces présentations intégrant systématiquement une partie relative à l’éco-conception. 

 

RESULTATS 

Le premier produit à avoir suivi le processus d’éco-conception est un détecteur (choix réalisé en fonction des priorités de conception). Il a été mis en vente en 2013. Un détecteur est un équipement qui intègre notamment une petite pompe primaire et une pompe secondaire.

 

Il se caractérise par les axes d’éco-conception suivants :

-  Matières premières : la quantité de cuivre nécessaire à l’établissement des connexions au sein du produit a été divisée par deux grâce au repositionnement de l’électronique au plus près du détecteur. De plus, la masse de la pompe primaire intégrée dans le détecteur a été réduite à performances égales, entrainant un gain de 6 % de fonte (1,5 kg en masse).

Enfin le détecteur doit pouvoir continuer à afficher, lorsqu’il est arrêté, des informations nécessaires à l’utilisateur. Pour assurer cette fonction, un dispositif permet de récupérer l’énergie de pompage et de la restituer durant les phases d’arrêt du détecteur, évitant ainsi le recours à une batterie.

-  Fabrication : le produit est fabriqué sur le site d’Annecy disposant d’un système de management environnemental certifié ISO 14001 et mettant en œuvre une démarche d’amélioration de son outil de production et des procédés. On peut citer l’installation récente d’une centrale de traitement des copeaux d’usinage, qui a permis d’optimiser la gestion des copeaux et des huiles de coupe.

 

-  Utilisation : le détecteur consomme 15% d’énergie en moins grâce à la combinaison d’une pompe primaire mono-étagée et d’une pompe secondaire plus performante.  

 

IMPACTS SUR L’ENTREPRISE AUTRES QUE ENVIRONNEMENTAUX

- Des gains financiers ont été obtenus, grâce notamment à la démarche globale de minimisation de la perte matière à l’usinage, avec également des impacts positifs sur le coût du transport. Pour le détecteur présenté, la réduction de la masse de cuivre, et dans une moindre mesure de fonte, intégrés au produit, permettent également de réaliser des économies.

- Cette nouvelle génération de détecteurs voit ses performances techniques encore améliorées, ce qui prouve que l’éco-conception et la performance technique du produit sont compatibles. Les ventes ont significativement augmenté pour cette gamme de détecteurs, avec une marge maintenue.

- La démarche d’éco-conception a aussi accompagné l’innovation produits, par exemple avec l’émergence d’idées originales permettant de limiter la consommation d’azote (en ciblant l’injection aux endroits où cela est vraiment nécessaire) et la consommation d’énergie des pompes primaires.

- En interne, le message communiqué aux équipes sur leur rôle à jouer pour limiter l’impact environnemental des produits a été perçu comme valorisant, mettant en avant la responsabilité environnementale de chacun.

-  Enfin la démarche d’éco-conception concoure à l’image d’excellence industrielle d’adixen Vacuum Products. A noter que l’entreprise a reçu en 2011 et 2014 le label « Mont Blanc Excellence Industries » qui intègre entre autres des critères relatifs à l’éco-conception.

La démarche d’éco-conception s’inscrit aujourd’hui dans la démarche environnementale globale de l’entreprise et notamment son système de management environnemental. Des objectifs d’éco-conception sont fixés annuellement, afin de s’assurer de la continuité dans le temps de la démarche. Pour 2014, l’objectif fixé était d’atteindre 90% de projets intégrant l’éco-conception, objectif presque atteint (82%) à fin novembre.

 


Modéré par : Coline Fillon


  • Publié le 14 décembre 16
    par Loïs Moreira
    Vue 2084 fois

  •  Electroménager
     Equipement domestique
     Equipement bâtiment
     ISO 9001
      ISO 14001
      traitement des eaux
      certification environnementale
      ACV simplifiée
      outils
      accompagnement
      communication environnementale
      labellisation