CINQ.M.C : ABC, des agrafes en plastique biodégradable pour le paillage en plein air

  •   Jérôme Fertin
  •   j⋅fertin⌈arobase⌉cinqmc⋅fr
  •   http://www.cinqmc.com
  •   Route de Montignac 16230 MANSLE

ABC

Chiffres d'affaires : 20.000€

Marché :Horticulture, aménagement du territoire,

infrastructures routières et ferrées .

Nb employés :1

Année fondation :10/08/2011

Localisation : MANSLE (16)

http://www.cinqmc.com/

 

 

L’idée de départ

Applications Bio-Plastiques & Composites (ABC) a été créée dans le cadre de la diversification de la société Cinq m.c. pour réaliser et commercialiser des pièces en matières bioplastiques.

L’entreprise Cinq.m.c, est spécialisée dans la substitution de pièces métalliques par des pièces en matière plastique. Elle a mis en place à partir de 2004, une veille sur les matières bioplastiques pour préparer sa diversification.L’entreprise voulait aussi réduire la part « automobile » de son chiffre d’affaires.

ABC s’est orienté vers le remplacement des agrafes métalliques utilisées pour fixer les toiles de paillages pour l'aménagement des plantations ou des zones extensives. ABC a imaginé des pièces en matières compostables. La réflexion a tenu compte de l’importance prise par le tri sélectif dont le coût est de plus en plus élevé. La société a donc cherché une application dans laquelle la biodégradation permettrait de réaliser un produit jamais récupéré mais biodégradé.

Démarches et caractéristiques environnementales

Matière

BioFix® est fabriqué à partir de compounds de bioplastiques produit par FuturaMat. Les principaux « ingrédients » des compounds sont, à proportion quasi identique, du PLA 100% recyclé et une charge en craie.

Logistique

Le conditionnement est en sacs papier Kraft issu de forêts à exploitation raisonnée avec une impression avec encre à eau.

Utilisation

Le résultat est très positif. La vis BioFix® biodégradable  se substitue parfaitement aux agrafes  en métal. En supprimant les éventuelles étapes de collecte, de tri et de valorisation, dans l’hypothèse où la réglementation évoluerait  le produit évite plusieurs impacts environnementaux.

Fin de vie

La fin de vie des BioFix® n’entraine aucune émission autre que du CO2, de l’eau et de matières organiques. Il n’y a pas de traitement à prévoir une fois les BioFix® biodégradées.

Accompagnement et outils utilisés

ABC a été aidée dans sa démarche par le Pôle des Eco-Industries de Poitou-Charentes et le cabinet Enviro-Stratégies. Ces partenaires ont réalisé une Analyse du Cycle de Vie comparative entre la vis BioFix® et l’agrafe métallique.

Une ACV simplifiée  a été réalisée selon les principales exigences, les indicateurs et les méthodologies de caractérisation, définis par l’ILCD  et repris dans la dernière version du référentiel de bonne pratique sur l’Affichage environnemental ADEME / AFNOR BPX 30-323-0 (21/11/2013). Les calculs ont été réalisés avec la version 8 du logiciel SimaPro® intégrant la base de données Ecoinvent v3.

Impact commercial et financier de la démarche

Les avantages sont aussi économiques : rapidité de pose, prix net posé inférieur, utilisation de deux à trois fois moins de vis  que d’agrafe pour la même surface. BioFix®, a commencé à se faire une clientèle, environ 40 000 BioFix® ont été posées sur la LGV Tours-Bordeaux et 10 000 sur les autoroutes suisses, avec un débouché potentiel de 2 à 4 millions de pièces.

Communication réalisée

Communiqué de presse lancement de la BioFix®

 Texte tiré de :


Modéré par : Coline Fillon


  • Publié le 14 décembre 16
    par Loïs Moreira
    Vue 1118 fois

  •  BTP - TP - Construction
     Mécanique - machine
     recyclabilité
      biodégradation
      substitution
      éco-innovation
      impact commercial et financier