KANGO / LOGOMOTION : Un site Internet innovant et … éco-conçu

 

KANGO / LOGOMOTION : Un site Internet innovant et … éco-conçu

 

 

Concepteur de sièges                    

 

Concepteur du site web 

 

Nom

KANGO

LOGOMOTION

Responsable                    Virginie Tock Bertrand Laboureau
Adresse

5 rue Colbert

21600 Longvic

BP2 - 19 rue du Champ Passavent

21380 Messigny et Vantoux
Contact vtock@kango-pro.com direction@logomotion.fr
Site Web www.kango-pro.com www.logomotion.fr

        

Réflexions et opportunités de départ

D’une part, la Société BIENS produit sa marque KANGO à Longvic (21) et emploie 7 personnes. Kango propose une gamme de chaises, tabourets et assis-debout pour postes de travail spécifiques.

En combinant les différentes possibilités : type de siège (posture), matières, couleurs, type de pieds et autres options, il est possible de constituer plus de 1000 modèles différents. C'est pourquoi l'entreprise a souhaité faire développer une plateforme BtoB en ligne (module de recherche multicritères) permettant aux clients de composer le modèle correspondant à leurs attentes en sélectionnant les options qui lui correspondent. Ils peuvent visualiser à l'écran leproduit obtenu. 

BIENS-KANGO engagé dans une démarche d’éco-conception de ses produits, souhaitait que ce module de recherche multicritères soit éco-conçu. Ce fut l’occasion de faire réaliser le 1er site Internet Eco-conçu proposant ce type de service.

  

D’autre part, LOGOMOTION est une agence web de 3 personnes située près de Dijon (21) spécialisée dans le développement d’applications internet/extranet web et mobiles, le référencement naturel et l’hébergement.

LOGOMOTION, souhaitait monter en compétence sur les notions d’éco-conception logicielle.

 

La rencontre de ces deux sociétés a donné lieu à un projet d’éco-conception logicielle très innovant tant par les fonctionnalités offertes que par la prise en compte de l’environnement dans sa conception.

 

Par éco-conception logicielle, qu’entend-on ?

Il faut savoir qu’actuellement, l’alimentation des Systèmes d’Informations mondiaux représente 4% des émissions des Gaz à Effets de Serre (GES) anthropiques et qu’en France, les TIC représentent 13,5% de la facture électrique nationale (chiffres 2008 – source http://alliancegreenit.org/green-it/indicateurs-chiffres-cles/#4%).

En 18 ans, le poids moyen d’une page web a été multiplié par 79. Or, l’optimisation de la programmation permet de gagner jusqu’à 300% en rapidité d’exécution et de réduire l'empreinte écologique de 20 à 40 % (CPU, mémoire, bande passante…).

 

L’empreinte environnementale des TIC est attribuable à plusieurs phases : la fabrication des équipements, la consommation d’énergie et la fin de vie des équipements. L’éco-conception des logiciels a un impact positif à la fois en réduisant les consommations d’énergie pendant l’utilisation des équipements et des infrastructures associées (data centers) mais également en limitant l’utilisation de machines de plus en plus puissantes et en repoussant l’obsolescence de ces machines.

Concrètement, la démarche d’éco-conception d’un logiciel ou d’un site internet est un processus de développement informatique dont le but est de minimiser les besoins en ressources, tant du point de vue des serveurs d'application que du point de vue des utilisateurs.

 

Déroulement du projet (contrainte, difficulté, point positif)

En pratique, l’éco-conception informatique est une démarche d’efficience et non de performance, qui vise à trouver le meilleur équilibre possible entre le niveau de performances à atteindre (qualité de services : temps de réponse, nombre de résultats, qualité images, …) et la quantité de ressources (informatiques et humaines) nécessaires  pour atteindre cette performance.

 

Concrètement, pour développer ce produit, les équipes de LOGOMOTION ont été formées par les sociétés  GreenIT.fr (Frédéric Bordage www.GreenIT.fr) et Breek (Jeremy Chatard http://www.breek.fr/le-lab/eco-conception-web).

 

Sur les 100 bonnes pratiques, 59 pratiques applicables au projet ont été sélectionnées

Parmi les bonnes pratiques mises en œuvre (les spécialistes jugeront !), on peut noter :

  • le choix de la technologie la plus adaptée, cela tombe sous le sens, mais il s’agit de choisir l’outil le plus  économe en fonction des besoins et contraintes du métier.
  • un design simple et épuré, adapté au web,
  • un site responsive, c'est-à-dire qui s’adapte en fonction de l'appareil utilisé pour afficher le résultat (ordinateur de bureau, tablette, smartphone, …)
  • des médias optimisés : par exemple, chaque vidéo présente sur le nouveau site comporte trois versions dans le but de d’optimiser la taille et le poids par rapport à l'appareil utilisé : 1 version pour PC de bureau, 1 pour tablette et 1 pour smartphone (dont le poids est 30 fois inférieur à la version PC de bureau).
  • des scripts développés sous Javascript (effet de survol, interactions diverses, etc ...) limités au maximum dans le but de rester dans une économie de moyens (développement frugal).
  • Une optimisation du code… et bien d’autres choses à lire dans le «Eco-conception Web, les 100 bonnes pratiques » (http://www.breek.fr/projets/eyrolles/livre-eco-conception-web-les-100-bonnes-pratiques) (simplification du mark-up, utilisation d’un moteur de rendu twig, optimisation de la gestion des feuilles de style, minification du code…).

 

Des audits détaillés du site internet ont été réalisés en cours de développement, avec une assistance technique des spécialistes au fil de l’eau.

Enfin, un audit sur la version finale a permis de mesurer objectivement que les bonnes pratiques de conception ont été mises en œuvre.

 

Les apports environnementaux

(quantifier si possible et pas forcement avec une ACV) et les autres apports de la démarche (image, motivation, innovation, nouveau client ...)

Il n’est pas aisé de chiffrer objectivement les gains environnementaux de l’éco-conception d’un logiciel.

L’audit final montre que 88% des 59 bonnes pratiques ont pu être mises en œuvre de façon optimale. C’est un score très élevé par rapport à la moyenne des sites audités par GreenIT.fr jusqu’à présent (de l’ordre de 40%).

 

L’évaluation des économies d’énergie générées par ce site par rapport à un site qui n’aurait pas été éco-conçu n’a pas été possible. En effet, ce type de site est très innovant et présente des fonctionnalités inédites pour ce type de produit.

 

Cette démarche a permis de développer de nouvelles compétences en éco-conception logicielle chez LOGOMOTION qui est désormais capable de les mettre en œuvre pour tout type de logiciel, site internet, application, …

Par ailleurs, KANGO continue sa démarche d’éco-conception de ses sièges (notamment le siège Koncept), et va permettre a ses clients de connaitre l’impact environnemental de ses produits à travers ce module de recherche multicritères.

 

 

 


Modéré par : Coline Fillon


  • Publié le 14 décembre 16
    par Loïs Moreira
    Vue 1531 fois

  •  Mobilier
     Internet & logiciel
     action collective
      éco-conception
      éco-innovation
      numérique