PRO-T-CO : La solution de décoffrage écologique

L’entreprise

Entreprise créée en octobre 2014, après l’invention, le développement et la commercialisation d’une solution de décoffrage du béton, sans huiles traditionnellement utilisées.

Nous avons développé « pro-T-co » à la suite des demandes des principaux acteurs du BTP (Vinci, Eiffage) désirant éliminer ces huiles, ainsi que leurs multiples contraintes d’utilisation. Après le développement de notre solution, nous avons déposé un brevet international (PCT).« Pro-T-co » est le seul substitut aux huiles de décoffrage, connu à ce jour.

 

Contexte initial

Depuis plus d’un siècle, les compagnons maçons utilisent différentes huiles de décoffrage. M. Benyoub (chef compagnon chez Eiffage construction) nous sollicite pour concevoir une housse plastique afin de la substituer à ces huiles de décoffrage pour des raisons sanitaires et environnementales en raison de la nocivité des huiles et autres problématiques d’usage.

Cette solution permet aussi de meilleure finition de parement et des gains de productivité. Nous avons eu la volonté de proposer aux clients et usagers une alternative plus écologique aux produits existants. Le développement de notre solution est à l’origine de la création de l’entreprise.

Après de nombreux essais, nous avons conçu « pro-T-co », une feuille polymère adhésive multicouches, fabriquée à partir d’un minimum 50% de matières recyclées, collée à l’aide d’un adhésif sur les surfaces intérieures des banches (les coffrages des murs en béton). Un même produit permet un minimum de 10 utilisations à la suite.

 

Mise en œuvre

De l'idée au projet

L’idée du développement de notre solution est née d’une réflexion des utilisateurs d’huiles de décoffrage (les compagnons bancheurs). Après un premier rendez-vous entre Michaël Ploton, Jeremy Guichard et la société Eiffage construction, nous avons décidé d’intégrer au projet, André Chalavon, PDG de la société Bobino Plastique, pour ses qualités d’industriel. Il venait d’intégrer un nouvel outil, dédié à l’extrusion et au calandrage de feuilles polymères et intuitivement, l’idée d’exploiter ce procédé s’est avérée comme une évidence.

Avant de nous lancer dans l’aventure « pro-T-co », nous nous sommes donc penchés sur les divers problèmes posés par ces huiles de décoffrage, avec nos connaissances du BTP et par une recherche bibliographique grâce aux rapports en libre accès de plusieurs organismes (

En effet, la technique de décoffrage actuelle basée sur le pouvoir décollant des huiles, s’est perpétuée sur le même principe durant ces 120 dernières années.  L’application des huiles est d’ailleurs considérée comme une corvée par les compagnons bancheurs, souvent confiée aux nouveaux venus.

La nouvelle règlementation en vigueur limite l’utilisation de l’huile à deux heures par jour, par utilisateur, contraignant fortement les chantiers, d’où l’intérêt des acteurs majeurs du BTP à trouver des alternatives.

En 2014, les créateurs de « pro-T-co », exerçant depuis de nombreuses années, dans l’activité de la plasturgie, ont eu l’idée de supprimer le contact direct banche – béton, en incorporant une « feuille » d’un polymère spécialement formulé, dont l’une des propriétés est d’être répulsif au béton.

Par la suite, nous avons introduit un témoin d’usure directement au cœur du produit.

Jusqu’à fin 2015, nous avons surtout cherché à améliorer et fiabiliser notre produit, grâce à diverses expériences. Nous avons entamé des négociations avec un distributeur international qui souhaiterait récupérer l’exclusivité de la distribution de notre produit sur l’Europe et nous venons de signer un contrat de distribution pour la Chine.

Notre objectif est maintenant de commercialiser notre solution à plus grande échelle, afin de démarrer l’activité économique.

"D’un point de vue éco-conception, nous avons conscience que des marges de progrès sont encore possibles, mais notre solution doit dans un premier temps, convaincre le milieu du BTP, peu enclin à changer ses habitudes

Résultats

Le produit « pro-T-co » a été développé sur l’idée d’une nouvelle pratique de décoffrage et d’une dose de « bon sens écologique », ainsi que d’un état des lieux de la CCIR d’Auvergne.

  • Matières premières :

La feuille « pro-T-co » se présente en multicouches. Elle est constituée de PolyPropylène vierge maximum 50% + de PP recyclé minimum 50% + d’un adhésif double face pour permettre le maintien des lés sur les banches. Nous étudions déjà un passage à plus de matière recyclée.

Nous étudions la fabrication d’une machine pour utiliser une colle « hot-melt » qui permettrait de réduire encore l’empreinte environnementale (en partenariat avec les sociétés MONDON, Bostik et Jowat).

  • Logistique :

La livraison des lés est réalisée dans une caisse en bois réutilisable par le client comme caisse de stockage pour le chantier. « Pro-T-co » ne prend pas plus de volume que l’équivalent en huile pour un même chantier. Par exemple, pour une construction de 40 à 50 logements il faudrait environ entre 600 et 800 Litres, contre une caisse d’environ 320 lés de « pro-T-co », soit 400Kg, ce qui correspond environ au même volume de stockage.

Avec la solution « pro-T-co », nous supprimons l’approvisionnement d’autres matériels tel que les EPI (gants, masques…), les bacs de rétention, les pulvérisateurs d’huiles, les transports spécifiques parfois nécessaires…

  • Utilisation :

« Pro-T-co » se colle sur les banches à l’aide d’un ruban adhésif double face.
Cette opération n’est pas renouvelée à chaque coulée de béton comme pour les huiles. En effet, la solution « Pro-T-co » est réutilisable au minium 10 fois. Nous pouvons le garantir, grâce aux expériences des chantiers-tests déjà réalisés. La limite d’utilisation, n’avait alors pas encore été atteinte, car les 12 et 17 réutilisations se sont simplement terminées car il n’y avait plus de murs à couler.

• L’utilisation de « pro-T-co » permet de gagner du temps entre chaque coulage, entraînant une augmentation des cadences du chantier en facilitant la suppression des tâches fastidieuses (pulvérisation, nettoyage et ragréage).

• « pro-T-co » se pose en moins de 7 minutes pour une banche de 2,5m*2,8m, à reproduire suivant les préconisations, toute les 6 coulées pour une finition de qualité architectonique, et jusqu’à 17 fois pour des murs non visible, enduits ou bardés.
• « Pro-T-co » supprime totalement les risques sanitaires et s’avère non salissant pour les compagnons.
• Nette amélioration de la qualité esthétique, suppression des taches d’huiles, et le bullage est divisé par 4
• « pro-T-co » sert également de protection des banches contre la rouille.
• L’utilisation de « pro-T-co » s’acquière facilement.
• Isolation thermique lors du coulage par temps froid.

  • Fin de vie :

Le produit est valorisé par les filières de traitement, habituellement utilisées par les constructeurs (valorisation énergétique). Sachant que cette solution ne nous satisfait pas, à terme, notre objectif est de mettre en place notre une filiale de récupération permettant le recyclage. Pour réaliser cet objectif il faudra atteindre un certain volume de vente. De plus, nous ne rencontrons pas de difficulté technique de la séparation du complexe de feuilles.

POUR EN SAVOIR PLUS : Télécharger la fiche éco-initiative au format pdf 

Pour recevoir la fiche sous format papier, contactez : Diarra.kane@eco-conception.fr


Modéré par : Coline Fillon


  • Publié le 14 décembre 16
    par Loïs Moreira
    Vue 1466 fois

  •  BTP - TP - Construction
     maçonnerie
      BTP
      demande client
      éco-innovation
      durabilité
      stratégie d'entreprise
      communication environnementale