Faire vivre le concept de l'éco-conception

Cette étape est préliminaire au cadrage de la démarche. Elle est importante lorsque seules quelques personnes de l’équipe technique ou de l’encadrement sont sensibles à l’éco-conception et que la direction n’est pas pour l’instant dans cette optique.

Ainsi cette étape sera mise en place par les collaborateurs désirant faire évoluer leur entreprise dans ce sens sans signe particulier d’encouragement de la direction. Pour « faire vivre le concept » il sera important que les collaborateurs s’informent du concept éco-conception, se chargent de le diffuser dans l’entreprise et de rechercher des informations argumentées pour convaincre la direction.

                  

Ainsi dans cette étape nous pouvons nous poser les questions suivantes :

Qu’est-ce que le client pense de l’impact environnemental de mon produit ?

Quelle est sa perception du cycle de vie de mon produit ?

Quelles sont (a priori) les améliorations que l’on pourrait faire du point de vue environnemental ?

Est-ce que mes collaborateurs connaissent le cycle de vie du produit, et l’éco-conception ?

Qui sera moteur de la démarche avec moi ?

Quel est le point de vue du marketing ?

Ont-ils déjà des éléments émanant des clients sur l’environnement ?

 Est-ce que le service achat a connaissance de fournisseurs impliqués  dans cette démarche ?

Quels sont leurs discours ? Est-ce que la direction connaît les avantages de l’éco-conception ?  

Cette phase du processus peut durer longtemps, et représente un travail régulier (mais pas forcément intense), l’idée étant de rassurer la direction sur une nouvelle démarche, de faire en sorte que la décision devienne une évidence. Il faudra mettre en relief les opportunités de cette nouvelle prise en compte de l’environnement et en parallèle rassurer sur la capacité en interne de mener à bien le projet.

Faire vivre le concept de l’éco-conception, de façon interne, c’est utiliser tous les moyens de communication, du plus formel au plus informel :

_Moyen FORMEL : Newsletter interne (mail, intranet, forum), veille concurrentielle, réglementaire, contextuelle avec focus environnement dans le secteur d’activité, ordre du jour dans une réunion, demande officielle (mail et téléphone) à un service spécifique (exemple marketing, BE, Production), sensibilisation, boite à idées, demande de formation des équipes,…

_Moyen INFORMEL : question anodine à la machine à café ou ailleurs, lors de réunions d’équipe par le biais de questions diverses, affichette, constitution d’une base de littérature interne sur le sujet, abonnement à une revue connotée environnement et technologie…

Ainsi, grâce à des échanges réguliers autour de l’environnement, de la pensé du cycle de vie d’un produit et de l’éco-conception,…permettront au cours du temps d’infuser cette nouvelle culture en interne. Cette étape servira à préparer les collaborateurs à la démarche d’éco-conception à réaliser au moment opportun.

 

Le message à transmettre : Les opportunités existent et les équipes sont motivées ; Chère direction nous attendons plus que votre feu vert et vos orientations pour démarrer le projet !