L'éco-conception, les concepts

Utiliser l'éco-conception comme une nouvelle contrainte de développement de produit offre potentiellement un point d'entrée dans les processus traditionnels ou standards d'une entreprise. Intégrer l'éco-conception dans les processus de l'entreprise se traduit par des opportunités d'affaires en innovation et des avantages concurrentiels. Il a été suggéré que l'intégration de l'éco-conception dans les processus de développement de produits peut réduire les impacts environnementaux jusqu’à  80% (Graedel et Allenby, 1995). Plus l’éco-conception intervient tardivement dans le processus de développement de produits, plus il devient difficile de mettre en œuvre les modifications de conception ou de traiter les impacts environnementaux.

 

Une approche produit

L’éco-conception dans sa définition a pour objet tout bien matériel, appelé « produit ». Cette  approche est distincte du management de l’environnement d’un unique site de production, type ISO 14001. La démarche d’éco-conception peut être élargie à des approches sur les services ou systèmes. Ces trois volets, produits, services et systèmes, concernent l’entreprise, mais agissent sur divers niveaux. L’éco-conception de service ou système, exige une réflexion légèrement différente de celle de l’approche purement produit. Ainsi toute la démarche présentée ci-dessous sera adaptée à l’éco-conception d’un produit, mais pourra être facilement transposée à l’éco-conception de services ou systèmes.           Lien vers le guide service

 

Une approche multi-étapes : cycle de vie

La vision en cycle de vie est fondamentale  à l'éco-conception. Cette notion diffère des approches de conception traditionnelles en élargissant le scope des concepteurs en y intégrant les étapes en amont de la fabrication comme la production des matières premières et de l’énergie et les étapes avals à la mises sur le marché comme le transport l’utilisation et la gestion du produit en fin de vie.

 

Source : Rapport ENEC : Envisioning Ecodesign: Definitions, Case Studies and Best Practices

Finalement, on passe d’une approche linéaire à une approche circulaire des produits et services. Cette notion qu’est celle du « cycle de vie »  est intrinsèque à l’éco-conception. Elle permet une vision globale des enjeux reliés au design d’un produit ou d’un service sur une longue échelle temporelle et évite que certains impacts environnementaux significatifs ne soient oubliés. Le cycle de vie utile d’un produit ou d’un service, de sa naissance jusqu’à sa mort, se décline généralement en cinq étapes :

les matières premières ;                                                                

la fabrication ;

la distribution ;

l’utilisation ;

la fin de vie.

De plus, les stratégies mise en place lors d’une démarche d’éco-conception peuvent directement être lié à cette dimension cycle de vie comme le recyclage, la remise à neuf, la réutilisation et la revente.

 
Ajouter la source : ENEC 2014, Envisioning Ecodesign: Definitions, Case Studies and Best Practices 

L’éco-conception est donc au cœur des démarches d’économie circulaire !

 

Une approche multicritères par impacts environnementaux

 
Source : Traité d'éco-conception "évaluation des impacts environnementaux sur les entrants et sortants" d'après AFNOR 2005

 

En plus de la vision en cycle de vie promue par l’éco-conception, il faut y adjoindre une vision par flux. Flux entrants de matière et d’énergie nécessaires à la réalisation des différentes étapes du cycle de vie mais aussi tous les flux sortants que ce soient des co-produits, sous-produits, émissions atmosphériques, effluents liquides, déchets solides et autres. Tous ces flux sont ensuite traduits en impact sur l’environnement comme par exemple :

Critères d’impact : Définitions :
Eutrophisation Apport surabondant en nutriments entraînant une prolifération d’algues détériorant le milieu aquatique.
Acidification Modification du Ph du milieu naturel (air, eau, sol) entraînant des perturbations des écosystèmes
Toxicité Entraînement d’effets nocifs sur la santé humaine ou sur l’environnement résultant d’une exposition
Changement climatique Emission de gaz renforçant l’effet de serre contribuant ainsi au dérèglement du climat
Consommation matière première Epuisement des ressources naturelles, entraînant des pénuries de ces matières
Consommation d’énergie non renouvelable Epuisement des énergies limitées et de leurs sources.
 

Cette notion de prise en compte de l’ensemble des impacts environnementaux sur le cycle de vie est appelée approche multi-critères.

 

La maîtrise des transferts d’impact

Des transferts d’impacts surviennent lorsque des améliorations environnementales à une étape du cycle de vie impliquent des effets négatifs sur une autre étape du cycle de vie qu’elle soit en amont ou en aval. Par exemple, la substitution matériau peut fournir une solution moins toxique mais réduire la durée de vie d'un produit. Ces scénarios complexes sont courants lors la prise de décision en éco-conception.


L'éco-conception, grâce à sa vision multicritère et multi-étapes offre une nouvelle contrainte qui favorise l'innovation et la créativité dans le développement de nouveaux produits (lien vers la partie éco-innovation). Ainsi, les entreprises doivent être conscientes des impacts potentiels dès le début du processus de conception. L’éco-conception est une activité intégrée qui doit être considérée dès le début du processus de conception et représentée  tout du long. C'est aussi parce que c'est au début du processus de développement de produits que la plupart des coûts sont déterminés (lien vers retours économiques).

 

 

Pour illustrer la mise en œuvre de cette démarche d’éco-conception, découvrez les cas concrets d’entreprises :

 

Pour mettre en œuvre concrètement la démarche d’éco-conception, découvrez notre méthode par étape :